mardi 28 juin 2016

Du nouveau sur Bidault de Glatigné et Augustine Porte


Au cours de l'enquête sur la photographie de l'Hôtel de l'Univers à Aden, il a souvent été question d'Edouard Joseph Bidault de Glatigné, photographe qui sera ami avec Rimbaud dans la seconde moitié des années 1880, ainsi que de son épouse Augustine Porte, fille adoptive de Charles Nedey, hôtelier et photographe à Aden jusqu'à la fin des années 1870. 


L'Illustration, 1887, photographies de Bidault, communiquées par Georges Révoil *


M. Pierre Guéry, descendant de la famille Bidault de Glatigné, vient de publier (à compte d'auteur) un joli livre sur la vie et l'oeuvre de son fameux ancêtre. Outre des précisions biographiques, il reproduit de nombreuses photos réalisées par Bidault en Abyssinie en 1886-1889, et révèle son activité de "photo-reporter" en Amérique du Sud, en 1890-1893. 




M. Guéry a également retrouvé une photographie inédite d'Augustine, très intéressante, puisque la jeune femme figure sans doute dans le groupe qui pose à l'Hôtel de l'Univers.


Collection familiale, reproduction interdite sans l'accord des ayants-droits


Augustine, née en 1861, épousa Bidault à Aden en 1878. Ils se séparèrent officiellement en novembre 1886 et Augustine refit sa vie avec un explorateur italien dont le nom est familier aux rimbaldiens, Pietro Felter. En juin 1887, elle quitta Aden pour s'installer dans la ville de Felter, Brescia. La photographie date de cette époque,  vers 1890, et présente Augustine âgée d'environ 29 ans. Il est d'ailleurs à noter qu'Augustine n'avait pas renoncé à l'aventure, puisqu'elle conduisit des caravanes en Abyssinie, ce qui demandait un courage et une force de caractère peu communs (ce fait est attesté par l'une des dernières lettres reçues par Rimbaud, en 1891, dans laquelle Felter proposait que la caravane de sa femme se joigne à celle de Rimbaud). 

On ne connaissait qu'une photographie d'Augustine, dans laquelle elle apparaît plus âgée, que nous avions publiée dans notre dossier sur la photo de l'Hôtel de l'Univers



Collection familiale, reproduction interdite sans l'accord des ayants-droits


Une autre a depuis été publiée dans un article consacré à Felter



Ces trois portraits ne permettent pas d'identifier formellement la femme de l'Hôtel de l'Univers, mais il y a, pour le moins, un air de famille. Visage grassouillet, nez court au bout légèrement relevé, petite bouche, repli de chair au-dessus de la paupière supérieure, front arrondi... Et on remarque qu'Augustine avait l'habitude de remonter ses cheveux depuis la nuque pour former un chignon au-dessus de la tête.


Ces faits ne constituent pas une preuve, mais la probabilité que l'une des très rares femmes occidentales présentes à Aden vers 1880 puisse, comme par hasard, ressembler à Augustine est bien sûr faible **. 

De plus, la femme de l'Hôtel de l'Univers présente un très gros ventre caractéristique : elle est enceinte, de plusieurs mois. 




Or les européennes ayant mené leur grossesse dans la rude contrée d'Aden à cette époque sont fort peu nombreuses. A ce jour on n'en connaît qu'une : précisément Augustine Bidault de Glatigné, qui accouchera à Aden le 11 novembre 1880. En août 1880, elle était donc enceinte de 6 mois environ. Cela fait pas mal de coïncidences.  


Acte de naissance de Cécile Bidault de Glatigné


L'hypothèse la plus vraisemblable et raisonnable est donc que cette femme est bien Augustine. Cela implique que la photo n'ait pas été prise en 1879, mais selon toute logique en 1880, en août, au moment où Augustine était enceinte et où Lucereau, Riès, Révoil et Rimbaud se sont côtoyés dans cette ville. 

D'autres petites informations nouvelles sont apparues ces derniers temps à propos des personnages figurant sur cette photographie, ou n'y figurant pas ***, sur lesquelles nous reviendrons. 






* Cette transmission par Révoil de photographies réalisées par Bidault atteste de liens entre les deux photographes explorateurs. Soleillet a également communiqué à la presse des photographies de Bidault.

** Certains ont proclamé que cette femme serait sa mère, Maria Nedey. Cependant on ne connaît pas de portrait d'elle, et, à notre connaissance, sa présence à Aden n'est même pas attestée à cette époque. De toutes façons cette hypothèse est farfelue, Maria Nedey étant âgée de 54 ans en 1880 (d'autant plus que les gens à cette époque faisaient généralement dix ans de plus qu'aujourd'hui...), et que la possibilité qu'elle ait pu être enceinte en 1879 est pour le moins faible ! M. Bienvenu écrivait aussi : "nous savons, selon nos propres recherches que Bidault de Glatigné et Augustine Emilie Porte se sont connus à l'Hôtel de l'Univers", mais il n'a pas à ce jour publié la source de ce scoop qui est digne de Voici ou Gala... (http://rimbaudivre.blogspot.fr/2010/11/la-dame-de-lhotel-de-lunivers-par.html)

*** Les absences sont en effet aussi intéressantes que les présences. Par exemple, on sait que César Tian n'y apparaît pas, ce qui est logique si la photo date d'août 1880, puisqu'à ce moment il était en France. En revanche son absence serait étonnante si la photo date de novembre 1879 : pourquoi la principale personnalité française d'Aden ne figurerait pas sur le cliché, d'autant plus qu'il était proche de Dutrieux ? 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire