lundi 9 septembre 2013

D'une mythologie l'autre


De nombreuses recherches sont actuellement menées autour de l'apparence et de l'iconographie de personnages célèbres, qu'il s'agisse de Mozart, Henri IV, Van Gogh ou Shakespeare (voir entre autres ici). Cela s'accompagne de remises en cause, de découvertes, parfois de polémiques assez virulentes. Le phénomène n'est donc pas propre à Rimbaud, mais plutôt lié, à notre avis, à l'évolution du statut de l'image dans nos sociétés.

Bien souvent on réalise que les personnalités les plus fameuses, et les plus étudiées, sont aussi celles dont l'iconographie est la plus mythologique. En voici un nouvel exemple avec Jeanne d'Arc, dont les portraits célèbres sont purement fantaisistes. Par exemple, toutes les images de la notice de Wikipedia sont des portraits imaginaires, et il est pour le moins audacieux de dire qu'il s'agit de Jeanne d'Arc...

En fait on ne connait qu'une représentation d'époque de la Pucelle d'Orléans, mais celle-ci a été réalisée par quelqu'un qui ne l'a jamais vue. Le visage de ce personnage nous est donc, en fait et jusqu'à plus ample informé, totalement inconnu.



Une étude intéressante sur l'évolution de cette iconographie : Françoise Michaud-Fréjaville, Images de Jeanne d’Arc : de l’orante à la sainte (en ligne ici).




Aucun commentaire:

Publier un commentaire