vendredi 17 avril 2015

Hommage à Jean-Jacques Lefrère


Nous apprenons avec beaucoup de peine la disparition de M. Jean-Jacques Lefrère. 

C'est une grande perte pour les études rimbaldiennes et l'histoire littéraire, mais c'est avant tout l'homme que nous regretterons, et qui nous manquera.
 
Durant ces cinq dernières années, nous avons pu admirer son intelligence et son érudition - qui n'avaient d'égal que sa fabuleuse capacité de travail et de synthèse -, sa vitalité et son humour, sa générosité, sa détestation des faux-semblants, sa complexité, aussi. Et nous avons cru deviner, sous ses dehors de Gascon batailleur, une grande sensibilité, celle d'un homme pudique, aux amitiés fermes et authentiques. 

Nos pensées vont à sa très sympathique famille. 
 

 Jean-Jacques et Kathryn Lefrère au salon du livre ancien, Grand palais, 2010

Aucun commentaire:

Publier un commentaire